• Inciter les petits à désencombrer...

     

    Quand on adopte des principes minimalistes on finit fatalement par faire le constat suivant: les enfants sont des pourvoyeurs incessants de bricoles en tout genre qui se multiplient vitesse grand V, et ce bien avant leur naissance!  Dès ma grossesse j'ai commencé à trier ses affaires et je continue aujourd'hui avec lui...

    Pourquoi désencombrer avec lui? Parce que notre espace vital n'est pas extensible, qu'il doit commencer à entendre qu'on ne peut pas tout garder au risque de ne rien retrouver, qu'apprendre le soin et la rigueur est quelque chose qui me tient à coeur et ne peut se faire que sur une quantité limitée d'objets et aussi parce que c'est un excellent moyen d'apprendre à "lâcher prise", à accepter le temps qui passe, à comprendre les bénéfices de "laisser partir"...

    Voici donc nos astuces pour "trier" sans s'alarmer....

    Inciter les petits à désencombrer...

    1) Expliquer pourquoi

    En clair donner du sens, dire pourquoi on lui demande de le faire: faire de la place, apprendre à ranger, donner à d'autres qui ont vraiment besoin etc.... C'est un peu plus facile de s'imposer ces contraintes quand on sait pourquoi!

    2) Donner l'exemple!

    Trier nos propres affaires, les donner, les vendre, en parler en présence des enfants (même pour dire qu'on a du mal à se débarrasser de certaines choses) est une excellente façon d'intégrer le minimalisme au quotidien. Les enfants ont donc plus de facilité à l'intégrer à leur mode de vie si ça fait partie du notre... 

    2) Pour les plus petits faire le tri de leurs affaires à leur place et en leur absence

    Franchement avant ses 2 ans et demi je le faisais sans lui. Ça n'avait pas de sens pour lui ce n'était pas du tout à sa portée. Par contre je triais mes affaires, Chéri également, je déposais des sacs ou vendais d'autres articles en sa présence (quand il me laissait respirer!), on a attendu d'avoir l'énergie d'entamer cette démarche avec lui et qu'il soit un peu plus grand pour le faire avec lui.

    Tout vient à point à qui sait attendre!

     

    3) Trier après l'arrivée de nouveaux objets

    C'est plus facile de se débarrasser de ses anciens jouets de bébé quand on en a de nouveaux.... ça permet de gérer au mieux sa frustration et ça donne des arguments au tri. C'est plus facile de trier quand on a pas l'impression de "perdre" et qu'on a déjà "gagné" quelque-chose...

    4) Expliquer, accompagner, mais ne pas forcer

    En tant qu'adulte quand on trie et qu'on entre dans une démarche comme celle là, on est confronté à nos difficultés à laisse certains objets inutiles mais qui ont une valeur particulière, ou pour lesquels on a des incertitudes... Pour les enfants c'est pareil, parfois on sait pour eux qu'il ne serviront plus de cette petite voiture et que d'ailleurs elle est cassée mais eux ne veulent/ne peuvent pas lâcher. A nous de bien réexpliquer et argumenter mais si ça ne passe pas....tant pis! Il y aura bien d'autres occasions! Peu d'enfants de 15 ans ont gardé toutes leurs petites voitures de bébé....

    5) Vendre/débarrasser pour payer une sortie/un moment etc...

     

    Notre "troisansetdemi" est encore petit mais il commence à comprendre les concepts de vendre et acheter (merci aux "lundis boulangerie"!) donc vendre ses affaires inutiles peut permettre de payer une sortie sympa (un tour en poney par exemple...) ou dans notre cas acheter autre chose (en l'occurrence quelques petites voitures de son grand cousin!).

    Bref l'idée c'est de comprendre que perdre ça peut aussi être gagner...

    6) Eventuellement organiser une séparation symbolique

     

    Lorsque j'ai trié ses chaussettes, mon "troisansetdemi" a tenu à le faire avec moi. Il a parfaitement su trier ses chaussettes trop petites ou pas de saison mais au moment de les ranger dans le "sac à dons", CRAC, refus catégorique! J'ai du les lui rendre.

    Pour faire passer la pillule j'ai donc sorti les nouvelles chaussettes: chou blanc. Du coup j'ai expliqué que je n'avais pas la place de ranger les anciennes et les nouvelles chaussettes et surtout je lui ai proposé, comme lorsqu'il était bébé, de dire au revoir à ses chaussettes et de les remercier pour avoir été si utiles pendant ces derniers mois... et là bingo, il a "lâché prise".

    Parfois les enfants ont juste besoin de symboles pour passer à autre chose.

     

    Et toi? Désencombres-tu parfois avec tes enfants? As-tu des astuces?

    Pin It

    votre commentaire
  • Réduire son budget (2)

    La dernière fois je t'avais expliqué comment, malgré notre réduction drastique de budget et l'arrivée d'un nouveau membre de la famille nous avions réussi à conserver une certaine qualité de vie, voici maintenant les choses que j'aimerais tester pour pouvoir rester financièrement à flot lors de ma période de reconversion professionnelle:

     

    Les dépenses énergétiques/dépenses diverses:

    - Appeler notre fournisseur d'électricité pour prendre des renseignement sur les heures creuses, voire même changer de fournisseur si cela s'impose.

    - Utiliser moins la voiture (dans la mesure où je ne bosserai plus ça devrait être plus simple)

    - Utiliser des lampes solaires (de type camping) comme veilleuses et lampes de chevet (reste à trouver la perle, si tu as un plan, n'hésite pas!)

    -Utiliser des cuissons moins gourmandes en énergie (comme la marmite norvégienne ! Ou encore la cuisson de plusieurs plats en même temps dans le four)

    - Changer de mutuelle

    - Cuisiner encore plus végétarien (et garder les repas carnés pour des occasions plus ponctuelles)

     

    Les nouvelles technologies:

    - Comparer les offres de VOD pour mon "troisansetdemi", car même si c'est un budget en soi et qu'il ne reste jamais longtemps devant la télévision, je souhaite quand même lui épargner la publicité et les émissions poubelles le peu de temps où il est devant la télé...

    - Comparer les offres de téléphonies et les forfaits pour payer moins cher

    - Comparer les offres internet (même si j’ai peu d’espoir de ce côté-là hum hum hum, on est déjà au max)

     

    -Investir dans un téléphone à touche solide lors de la prochaine panne (si si, j'te jure j'vais l'faire!).

     

     

    Réduire son budget (2)

     

     

    Organisation financière:

     

    - Faire des économies dès maintenant en prévision de la réduction de budget de Septembre.

    -Tenir les comptes à chaque dépense (comme quand j’étais jeune fille !!!!)

    - Fonctionner avec des enveloppes de liquide, dont une pour les imprévus (et donc maintenir une petite épargne de précaution)

    -Planifier et étaler les dépenses non urgentes (vêtements, évènements divers)

     

    Rentrée d'argent en cas de soucis:

    - Avoir quand même des rentrées d’argents très ponctuelles pour palier aux imprévus (quelques heures de cours particuliers ou de baby sitting pour moi, quelques vide-greniers/vente sur internet).

    - Louer notre appareil à raclette, notre lave-linge, éventuellement un bout de garage

    -Faire quelques arbitrages/heures supplémentaires pour Chéri

     

     

     Et toi? As-tu des astuces pour réduire ton budget? Comment as-tu organisé ta reconversion professionnelle?

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Réduire (drastiquement) son budget de fonctionnement à la maison....

    ...autrement dire faire de (grosses) économies..... en sacrifiant (le moins possible) sa qualité de vie.

    Je te fais un petit topo: il y a plus de 6 ans (presque 7 en fait) Chéri a connu une période de reconversion professionnelle qui nous a fait subir de grosses instabilités pendant quelques années et s'est soldée par une période de chômage. C'est pendant cette période que notre Chouchou (qui n'était plus attendu) a choisi de pointer le bout de son nez ( qui a dit que les gosses étaient intrinsèquement contrariants? ;) ). Nous étions à l'époque propriétaire d'une jolie maison en banlieue. Nous avons donc du dans le même temps accueillir un nouveau membre de la famille et réduire notre budget de fonctionnement si nous ne voulions pas risquer le surendettement et la banqueroute. Littéralement.

    6 ans après, cela me semble tout a fait naturel et nous n'y pensons même plus mais à l'heure où j'envisage d'arrêter de travailler quelques-temps pour pouvoir me reconvertir professionnellement (moaaa zaussi...), nous devons encore une fois retravailler notre budget de fonctionnement pour pouvoir nous accorder ce temps là.

    Je te propose donc en vrac, les outils que nous utilisons quotidiennement à l'heure actuelle et dans un prochain article je te parlerai également ce que nous envisageons pour retravailler encore notre budget.

     

    Réduire (drastiquement) son budget de fonctionnement à la maison

    Pour l'hygiène:

    - se laver au savon de Marseilles

    - acheter les produits d’hygiène et de nettoyage en gros une fois par an (le savon de Marseilles et le shampoing solide) en profitant de promos/fin de séries etc....

    - passer au vinaigre blanc et savon de Marseilles/eau pour le ménage

    - utiliser un balai et un chiffon plutôt qu’un aspirateur

     

    Pour se nourrir:

    - cuisiner souvent végétarien 

    - supprimer les gâteaux/sucreries : on privilégie les pain beurré, la confiture les gâteaux faits maisons (plus sain, plus sympa, moins cher...mais moins fréquent du coup!)

    - acheter en grande quantité (surtout la viande) et congeler.

    - avoir un potager sur le balcon pour réduire les dépenses alimentaire l’été et manger sainement

    - avoir une carte de fidélité du magasin dans lequel nous allons de toute façon et que nous utilisons sans changer nos habitudes !

     

    Pour nos besoins/achats divers (habillement, coiffure, équipement etc...):

    - se contenter d’une garde robe minimaliste (et ça marche fort bien pour la marmaille aussi)

    - fréquenter les gratuiteries

    - acheter d’occasion (le bon coin, vide greniers)

    - acheter neuf si besoin de très bonne qualité quitte à ce que ce soit cher pour le coup (tabler sur ce qui duuuuuure)

    - couper nos cheveux nous-même

    - apprendre à faire nous-même : se couper les cheveux, réparer le moteur des essuies glaces de la voiture, faire du pain, bricoler un meuble, autant de compétences qu’on acquiert pour les réutiliser quand c’est possible.

    - recycler (surtout les textiles) : ainsi une serviette trouée deviendra une lavette pour essuyer la table, un drap usé, deviendra un pantalon de pyjama pour Chouchou, un carton de couche  deviendra un petit rangement pratique etc…

     

    Pour le logement/les factures/les dépenses énergétiques:

    - baisser le chauffage

    - nos forfaits téléphonie sont parmi les moins chers (oui parce que bon quitte à céder à l'appel du Graaaaand Capital ben....autant que ça ne soit pas trop à nos dépends)

     - s’installer dans un petit appartement au lieu de notre belle maison

    - marcher pour aller à l’école/chercher du pain/aller à l'épicerie

    - partir en vacances à plusieurs dans la voiture quand il nous reste une place! (voyage plus sympa et moins cher!)

    - avoir des ampoules basses-consommation

    - installer des multiprises à interrupteurs (et les éteindre le soir....quand on y pense!)

     

    Pour les loisirs:

    - privilégier les activités « nature et gratuites » (on habite près de la forêt!)

    - profiter des parcs, bibliothèque et de la forêt avoisinante en toutes saisons.

    - partir en vacances partout en France….. mais chez nos amis/notre famille et moins souvent qu'autre fois.

    - sortir chez ou inviter des amis au lieu d’aller au resto (et vive l'auberge espagnole)

    Réduire (drastiquement) son budget de fonctionnement à la maison

    Pour faire quand même quelques économies "au cas où":

    - changer de banque pour une banque plus "propre" et un peu moins chère

    - vendre dans des vide-greniers/sur les sites de petites annonces

    - faire beaucoup de nos achats en liquide et avec la monnaie.....

    - ...faire des « cagnottes » de pièces de 2 euros (ce qui, tous les ans paye une partie des vacances ou un gros week-end, ou parfois une "tuile" qui nous tombe dessus)

     

    Niveau organisation matérielle:

    - établir des budgets prévisionnels

    - reporter tout achat non vital de quelques jours (en l’inscrivant sur le calendrier une ou deux semaines plus tard pour réévaluer le budget et la pertinence de l'achat)

     - vivent les cartes à débit différé! Elles permettent de ne plus être à découvert en suivant les dépenses et en réalimentant le compte si besoin.

    - vérifier les comptes très régulièrement (au moins 2 ou 3 fois par semaines)

    - surestimer TOUJOURS les dépenses quand je fais un budget/les comptes.

    - anticiper toutes les dépenses possibles.

    - virer automatiquement une épargne de précaution sur notre livret en début de mois pour les tuiles (même minime quand on est ric-rac).

     

    Et toi? As-tu déjà connu une période de vache maigre? Comment as-tu géré la situation?

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Rééquilibrage alimentaire: manger plus de légumes quand on n' aime pas ça...

     

    Après les fêtes on a souvent trop mangé et surtout on a pris du poids qu'il faut perdre dans l'idéal. Pour ma part j'ai été amené à perdre une bonne vingtaine de kilos....et je ne les ai pas repris!

    Surtout, je les ai perdu à mon rythme (c'est à dire en 6 ans, par "tranche", de quelques semaines/mois) et sans vraiment souffrir.

    Pour ce faire j'ai pris mon temps, j'ai reconsidéré en profondeur ma relation à la nourriture et surtout j'ai fait des mises en places concrètes qui m'ont permis d'avancer sur ce sujet quand je sentais que c'était le moment pour moi. 

    Entre autre il a s'agit d'augmenter ma portion de légumes alors que je n'étais pas vraiment une adepte. Voici donc mes quelques astuces:

    Rééquilibrage alimentaire: manger plus de légumes quand on n' aime pas ça...

     

    - Prévoir une petite portion de légume en entrée, avant de manger un plat qui me fait vraiment très envie: principalement salade, soupe, mini-légumes (radis, tomates cerises etc...) en fonction de la saison et du temps dont le "chef" (Chéri ou moi) dispose.

    - Mettre le paquet sur des légumes crus que j'affectionne: en entrée, en grignotage ou comme accompagnement, ces légumes me permettent de faire du bien à ma santé sans qu'il y ait vraiment de préparation. Mes "hits" étant: chou fleur cru, tomate cerise, radis.

    -Je mets quelques légumes dans TOUS mes plats salés: ainsi quand je prépare des pâtes ou du riz (des basiques quoi...) je verse quelques légumes émincés frais ou même surgelés du type: oignons blancs, champignons, poireaux et parfois même courgette en fonction de la saison, du contenu du frigo, ça donne du goût et ça augmente ma quantité de légume. Idem pour les quiches, cake etc... D'autre part comme c'est devenu une habitude à la maison (y compris quand c'est Chéri qui cuisine d'ailleurs) ça permet de manger quelques légumes même quand on a la flemme et qu'on se rabat sur du coquillette jambon. C'est également parfait pour essayer de faire manger un peu de vert aux enfants.... je ne sais pas comment on ferait manger des légumes à notre "troisansetdemi" sinon!

     

    -Retravailler nos recettes classiques en y intégrant une part de vert: on a tous dans nos habitudes alimentaires des plats qu'on mange très régulièrement, souvent ces repas ne sont pas très équilibrés et manquent de légumes, on a donc réfléchi à des versions de ces plats un peu plus diététiques (sans pour autant transiger sur la saveur....au contraire!). Chez nous les pâtes à la carbonara sont un plats que nous avons toujours cuisiné régulièrement, nous avons donc choisi d'y ajouter des champignons et des oignons émincés (et de remplacer les lardons par du bacon en moindre quantité mais ça c'est une autre démarche...). 

    -Découvrir et adopter d'autres recettes à base de légumes: ça été le plus compliqué pour nous qui mangions peu de "vert" parce que ça demande un peu de boulot de recherche et d'expérimentation. Il a s'agit d'expérimenter pas mal de nouvelles recettes à base de légumes et de les faire rentrer dans nos menus de façon plus ou moins régulière quand elles étaient validées par tout le monde: épinards hachés à la crème, soupe de butternut, gratin de chou-fleur sont désormais des plats que nous affectionnons .

     

    Et toi manges-tu assez de légumes? Quelles sont tes astuces?

    Pin It

    votre commentaire
  • Mon rituel "Gratuiterie"

    C'est devenu un rituel: une ou deux fois par mois je me rends à la gratuiterie proche de chez moi.

    • Oui mais une gratuiterie c'est quoi me diras-tu??

    Et bien une gratuiterie c'est un lieu où on peut prendre et/ou déposer des objets gratuitement. On en prend autant qu'on veut, on en dépose autant qu'on veut, on vient aussi souvent qu'on veut: une sorte de boutique à 0 euros si tu préfères...

    C'est d'autant plus agréable que la dîte gratuiterie que j'affectionne se trouve à la maison de l'environnement, où se trouvent également des animaux de la ferme, des informations sur l'écologie, du personnel formé sur ces questions, des espaces pique-niques etc... bref c'est aussi le lieu idéal pour partager un moment en famille.

    • C'est écologique: 

    Ca permet à des objets inutilisés (mais en bon état) de trouver un nouveau propriétaire, c'est aussi une très bonne façon de débarrasser utilement ses placards sans produire de déchets .

    • C'est parfaitement compatible avec le minimalisme:

    A la maison on limite le nombre d'entrée d'objets et notre fréquentation de la gratuiterie n'y a rien changé. En réalité, je ne récupère que les objets qui nous sont utiles (comme les vêtements de la prochaine garde-robe de notre troisansetdemi par exemple). Parfois nous venons juste déposer des objets, souvent nous repartons les mains vides mais quelquefois je tombe sur des objets que je ne prends pas mais qui éveillent un souvenir ou une émotion (un vieil ouvrage, un jouet un peu daté que j'ai eu enfant etc...) et rien que pour ça je suis contente de m'y être rendue.

    Mon rituel "Gratuiterie"

     

    une de mes belles "récoltes": un manteau et une chemise pour la prochaine garde-robe de mon "troisansetdemi", des duplos et une voiture (qu'il collectionne!)

    • C'est éducatif et pédagogique:

    Aller à la gratuiterie avec Chouchou pour chercher exclusivement des voitures et des légos lui permet d'apprendre la patience et la gestion de la frustration (parfois on ne trouve rien, il faut attendre la prochaine fois!), le partage (on laisse des objets pour les autres!), lui permet de sortir de "l'avidité d'avoir" (on ne prend pas si ce n'est pas utile) et également le fait que recevoir et donner vont souvent de paire (parfois on vient juste "déposer" nous aussi, bref on participe).

    Evidemment je ne lui impose pas ça quand il est déjà à bout de nerf, épuisé (et donc....pénible!). Il faut savoir choisir son moment au risque d'avoir une furieuse envie de le jeter dans la mare (qu'on trouve à la maison de l'environnement, aussi.)

     

    Bref, ce moment là, loin d'être un moment de consommation pure me semble plus sain et est de toute façon plus agréable et écologique que de courir les centres commerciaux. Alors effectivement, ce sont des objets déjà usagés, ayant vécus, ils nécessitent parfois un poil d'entretien (de lavage, de reprise pour certains vêtements) et cela nécessite de ne pas être pressé et d'être un poil organisé (en ayant par exemple une liste-inventaire de nos besoins en vêtements enfants pour 1 ou 2 années à venir) mais franchement j'en suis enchantée....et mon porte-monnaie aussi!

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires