• Education anti-sexiste pour les (tout) petits garçons

     

     

     Voici les chiffres issus de l’ Insee :  les femmes consacrent chaque jour en moyenne 4h01 aux tâches domestiques, contre 2h13 pour les hommes. Un écart d’1h45 par jour ! 

     

    Voilà l’urgence. Je ne te parle même pas des écarts de salaire ni même des violences conjugales.

    Non je vais te parler de la quantité incroyable de copines, maman  comme moi, ou pas d’ailleurs qui ont toutes les peines du monde à partir plus d’une soirée sans que la maison s’écroule, qui enchainent, le boulot, les enfants, les repas et une partie des taches ménagères tout en anticipant le fonctionnement global de la maisonnée (tu sais la fameuse "charge mentale"). Je vais te parler aussi de ces papas, de ces hommes qui perdent leurs moyens quand leur enfant pleure parce qu’ils sont désarmés, qui ne comprennent pas la mauvaise humeur chronique de leur femme et qui ont un malaise dès qu’il faut communiquer une émotion en plus d’une phrase, et qui simplement ne sont pas vraiment heureux.

    Voilà. Les pouvoirs publics ne font que constater qu’il y a un problème et ne mettent rien en place pour que ça change alors que quelques mesures, certes un peu coûteuses, pourraient, comme en Suède concourir à réduire cet écart (congé paternité aussi "long" que celui des femmes, mises en place de lieux d’écoute aux familles, formations pointues des professionnels de l’enfance etc…).

    Cependant nous avons quand même décidés de travailler sur cette question à la maison.

     

    «  Elever une fille est plus dur qu’élever un garçon »

     

    C’est une sorte d’adage populaire, élever des filles c’est plus difficile que d’élever des garçons parce que les risques sont plus immédiats, intimes, personnels. Bref en disant ça on part du principe que le monde est une jungle et que les filles vont devoir apprendre à se « défendre », à « se faire entendre ». L’éducation des filles est donc un défi, en termes de respect de soi, intelligence, relation aux hommes, indépendance etc...

    Mais somme toute ce n’est pas que l’affaire des filles. D’autant que je ne suis pas convaincue que ces messieurs aient à perdre à faire bouger les lignes. Au contraire ! L’enjeu me semble être tout aussi important pour les garçons que pour les filles parce que cela concerne tout le monde filles ET garçons. Femmes ET hommes.

     

    Je suis maman d’un petit garçon de presque 3 ans, face à cette situation qui me concerne au premier plan puisque je suis une femme, je me suis donc demandée ce que je pouvais faire, comment me comporter, quoi proposer à mon  petit garçon pour tenter, à ma manière de l’aider à grandir  en harmonie avec les autres, hommes ET femmes. C’est une question hautement éducative et l’éducation c’est mon truc hé hé hé.

    Je dois être honnête. Mon fils m’a tout appris. C’est en le regardant, en étant à l’écoute de ses besoins, affinités, envies que j’ai élaboré un certain nombre d’outils , de principes qui fonctionnent pour nous.

     

    Je te les livre maintenant parce que je pense qu’ils peuvent peut être t’être utiles :

     

    1) L’exemple….quand  c’est possible : à la maison les taches ménagères sont réparties et nous travaillons à la question de la charge mentale, j’espère que Chouchou sera donc plus à même de rester ouvert à cette question avec ses pairs…

     

    2) Etre à l’écoute des sentiments, besoins des garçons : être un garçon c’est, tout comme une fille ressentir des émotions, sentiments et avoir le droit de les exprimer…

     

    3) Faire participer le petit bonhomme aux taches ménagères : je passe parfois un peu pour une mère tortionnaire mais vivre en collectivité et en famille ne veut pas dire que les enfants doivent se tourner les pouces, bien au contraire !!! Participer, se prendre en charge c’est aussi ne pas attendre de son futur partenaire qu’il prenne en charge pour lui.

     

    4) A bas les jouets/livres sexués !!!  Chouchou a une poupée qu’il adore, il m’a d’ailleurs commandé une garde robe pour le dit bébé que j’ai cousu/crocheté avec lui, il prend grand soin de « bébé », de même il aime particulièrement certains de ses albums anti-sexistes ou les rôles ne sont pas sexués. Il me semble qu’il est important qu’il puisse y avoir une vraie réflexion autour de ces albums et jouets attribués aux petits garçons (et au filles !) quand on choisi un cadeau….

     

    5) Eviter les publicités/ programmes inadaptés sinon en PARLER : les programmes télévisuels de basses qualités ou vieillots sont bourrés de stéréotypes et entre autres de celui là, il me semble qu’il est important de les éviter dans nos choix parentaux et d’en parler si toutefois il « tombe » dessus.

     

    6) Côtoyer des garçons ET des filles : Chouchou a 3 ans il est à l’âge où nous avons encore un fort pouvoir incitatif dans le choix de ses relations, il nous semble important de côtoyer des garçons et des filles tout comme nous le faisons nous aussi !!!

     

     

     

     

    Voilà ce sur quoi nous travaillons à la maison, et toi que mets-tu en place pour éduquer tes enfants dans l’optique d’une ouverture aux autres et au respect des deux sexes ?

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Minimalisme médicamenteux ?

     

     

     Début mars, 23H45 Chouchou se réveille débarque dans mon lit comme il le fait souvent (ben ouai je suis de la tribu des mamans qui cododottent pour rassurer leur marmot ;) )  sauf que là il pleure fort et je tâte la bête….elle est bouillante !

    Température prise il est à 40°. OK je gère : une pipette de doli, baisser le chauffage, déshabiller l’enfant, le rassurer, vérifier qu’il n’a pas mal qulque part (en l’occurrence non si ce n’est mal au crâne mais bon à cette température rien d’anormal)  le rendormir, j’appelle le toubib à la première heure au matin.

    Minimalisme médicamenteux ?

     

    Verdict : une belle otite. Encore.

     

    « -Il s’est plaint ?

    -Ben non

    -Il tousse ?

    -Pas du tout.

    -Ah ben vu la gorge ça va venir. Il est enrhumé ?

    -Ben même pas…

    -Bon je vous fais une ordonnance.

    -OK c’est vous le patron. »

     

    Le toubib est charmant, professionnel,  il a été rapide et efficace jusque là mais le v’là qui se met à énumérer la liste des médocs à prendre 2 ou 3 fois par jours….pas moins de 6 ! dont 2 pas remboursés par la sécu  (ben voyons). Et c’est comme ça chaque fois que Chouchou est malade.

    Concours de circonstances, « Tata Momo »,  jeune médecin dynamique décroissante sur les bords vient déjeuner à la maison timidement je lui demande de bien vouloir éplucher la prescription avec moi et me dire ce qui n’est pas vraiment essentiel ou ce qui n’a pas réellement prouvé son efficacité ou encore ce qui peut être remplacé par des produits que j’ai à la maison.

    Voilà ce que ça donne :

     

    -2 sirops pour la toux (pas remboursés !)  pour un enfant qui ne tousse pas n’est pas vraiment approprié d’autant que l’irritation de la gorge que le toubib a vu à l’examen (et je le répète, il est pro, honnête donc je le crois) peut aisément être soulagé….pas du sucre ! Un bonbon ou du miel 2 fois par jours aurait donc parfaitement fait l’affaire.

     

    -le fameux spray nasal pour dégager le nez d’un enfant pas enrhumé pourrait se justifier mais on aurait pu commencer par me proposer de moucher mon fils  souvent même s’il ne présente pas de rhume apparent et l’inciter également à le faire et à communiquer sur le fait d’avoir le nez bouché. Bref pas vraiment indispensable non plus.

     

    -Quant au doli prescrit pendant 5 jours toutes les 4 heures pour un enfant qui n’a pas mal, il aurait pu être proposé en cas de fièvre ou de douleurs plutôt que de systématiser la prise.

     

    En résumé sur les 6 médocs prescrit pour 1 symptôme (l’otite) seuls 3 étaient vraiment essentiels et 2 seulement nécessitaient impérativement une prise systématique.

     

    En gros, dans l’idée de bien soigner les toubibs ont souvent tendance à « charger » l’ordonnance avec des médicaments parfois utiles mais pas essentiels (et donc pas ou mal remboursés) aisément substituables par des produits/gestes du quotidien  et rares sont les pharmaciens qui laissent vraiment le choix au patient de prendre ou non les médicaments facultatifs ( le plus souvent on vous précise simplement qu’ils ne sont pas remboursés) et comme je suis une bonne maman, je n’ose pas trop ne pas donner à mon fils ce qu’a prescrit « le docteur » alors qu’il suffirait que je fasse fi du regard de travers de la pharmacienne ou du médecin, que je me fasse préciser ce qui est vraiment essentiel et que je ne prenne que ça : pour le patient ça ne change pas grand-chose,  pour le porte monnaie c’est sympa, mon temps passé à trier/ranger/rapporter les médocs usagés sera nettement réduit et le trou de la sécu me dira merci !

     

     

     

     

    Et toi ? Prends-tu souvent des médicaments ? As-tu déjà discuté avec ton médecin des médicaments qu’il prescrit ?

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Accessoires de coiffure gratuits et éthiques

     

    Accessoires de coiffure gratuits et éthiques

    Une jolie pince crabe en matériaux naturels, écologiques, bios voire même vegans, noire ou bois ou encore en inox haute qualité, si possible incassable.

    J’ai cherché, beaucoup, vraiment. Sur la toile. Au supermarché. A biocoop. Pas trouvé (déception ).

    Ou encore de très simples élastiques noirs ou bleu turquoise ou vert d’eau (bon ben mes couleurs quoi…) mais totalement éthiques socialement et écologiquement mais hypers solides (j’ai les cheveux très longs et très épais) et si possible abordables. Voilà.

    Alors effectivement il y a de grands et petits créateurs français comme « Alexandre de Paris » ou « Piques et Pinces » qui proposent des fabrications  françaises. Mais ça ne rentre pas dans tous mes critères. D’autant que pour des raisons citoyennes et écologiques  je commence à faire vraiment attention à mes achats. Y compris quand il s’agit de ce que je mets dans mes cheveux.

    Je ne suis pas une fana de coiffure, ce n’est pas mon « truc » mais de temps en temps quand  je sors , j’aime bien faire une jolie coiffure sympa, et puis au quotidien vu ma longueur je dois absolument les attacher.

    Du coup j’ai du apprendre à faire autrement, avec les moyens du bord et tu sais quoi ? Ca marche du tonnerre ! Une jolie coiffure éthique ET gratuite pour tous les jours ou pour sortir ça te dit ? C’est parti

     

    Les cheveux « au naturel » : j’ai la chance d’avoir de jolis cheveux et une coupe qui me convient (et que je fais moi-même). Une fois lavés, brossés, mis en place (pas de sèche-cheveux à la maison !),  ils encadrent bien mon visage, d’autant que comme c’est assez peu fréquent comme coiffure chez moi, avec une jolie robe  c’est du plus bel effet.

     

     

    Accessoires de coiffure gratuits et éthiques

     

    Les piques à cheveux personnalisés : c’est aussi quelque chose que j’utilise les jours où je me sens coquette : quand je me suis rendu au resto japonais ou chinois du coin (c’est-à-dire il y a un million d’année) j’ai tout simplement récupéré les baguettes en bois jetables fournies par le resto ainsi que celles de mon conjoint et des autres convives. Je les ai ensuite lavés, poncés, repeints pour certains avec les couleurs de ma garde robe, et j’ai fixé au bout (avec un peu de colle) une grosse perle, mais toutes les fantaisies sont possibles : collage de fil en coton, peinture fantaisie etc… Et c’est assez facile à récupérer sans même aller au resto, il suffit d’en parler autour de toi, il y a fort à parier que ton entourage pensera à toi la prochaine fois. On peut même envisager d’en fabriquer avec de jolis bâtons récupérés en forêt. Gratuit je te dis ! Et en plus ça peut même se faire l’objet d’une super activité en famille : avec ta sœur, tes mômes etc… et c’est un très joli cadeau à faire à une femme aux longs cheveux !

     

    Accessoires de coiffure gratuits et éthiques

    L’incontournable élastique à cheveux :  franchement même dans les commerces traditionnels je n’ai jamais trouvé d’élastiques qui tiennent plus d’une quinzaine de jours dans mes cheveux sans systématiquement craquer à l’endroit de la jointure ou se détendre jusqu’à être parfaitement inutile. Jusqu’à ce que je lise un super article de Clémentine la Mandarine (je te recommande vivement son site, c’est une mine)  sur la limitation des déchets dans la salle de bain. Elle y recommandait entre autre d’utiliser des chaussettes trouées coupées en tronçon en guise d’élastique. Le truc c’est que j’ai les cheveux très épais et du coup je n’utilise que le haut de la chaussette : la partie élastique. Mes chaussettes étant très hautes et assorties à ma garde robe, j’ai donc un stock inépuisable d’élastiques soliiiiides, lavables et assortis à mes vêtements. Bref le top. Et à mon poignet c’est discret voire même esthétique.

    Accessoires de coiffure gratuits et éthiques

     

     

    Quand je n’ai rien de tout ça, j’utilise aussi mon joli peigne de bambou que je coince dans mes cheveux et si je veux faire une coiffure exceptionnelle aisément je cherche un tuto sur Pinterest ou You tube, ou je demande à un proche qui sait faire de jolies coiffures tressées.

     

     

    Et toi avec quoi tu gères ta tignasse ?

    Pin It

    votre commentaire
  • ·    

             

              La semaine dernière je te parlais des sorties gratuites à faire en famille dans des lieux publics, maintenant je voudrais refaire un point sur ce qu'on peut faire avec les loulous dans des lieux payants parce que parfois, selon son lieu d'habitation il est plus facile de se tourner vers ce qui peut être proposé dans des lieux privés et payants

         Je sais ce que tu vas me dire : « Mais pauv’ poire  si c’est payant c’est que c’est…..PAYANT !!!! »

    Et Ben non ! Pas systématiquement. Par exemple l’entrée du Château de Versailles (qui est un musée national donc pas privé à proprement parler) est effectivement  payante mais les jardins sont accessibles à tout un chacun. En fait il y a un certain nombre d’entreprises ou de musées qui fonctionnent de cette manière, car c’est une bonne façon d’attirer le public et de proposer ensuite une prestation payante (et qui pourra, pourquoi pas faire l’objet d’un cadeau d’anniversaire ou de Noël mais ça ce sera l’objet d’un autre article). Voici donc là aussi une liste non exhaustive des choses qu’on pratique régulièrement en famille :

               -les jardins publics des châteaux/manoirs historiques balade, dessin en plein air, vélo, découvertes historiques

           -les centres équestres et poney clubs : effectivement une inscription pour des cours d’équitation coûte un bras mais donner des carottes ou des pommes aux chevaux, les caresser, regarder un cours de saut d’obstacle ne coûte absolument rien, il suffit de demander à l’entrée (en général il n’y a pas de problème) et ce qui est super c’est que la plupart des poney clubs sont ouverts le dimanche… Cherche celui qui est le plus proche de chez toi  avec ce lien

     https://poneyxpress.com/poney_club_centre_equestre.php 

     

    Sorties gratuites en famille (2)

              -les animaleries/magasins de jardinage : ressource insoupçonnée,  beaucoup de jardineries ont une animalerie et aller y faire un tour permet aux enfants de voir des animaux (parfois exotiques !) gratuitement dans un lieu couvert et chauffé. Parfois même on tombe sur un vendeur un peu sympa qui nous donne quelques infos sur ces charmantes petites bêtes…

             -les restaurants « familiaux » : à mettre entre GROS guillemets. Effectivement si tu habites au fin fond de la pampa tu ne vas pas nécessairement trouver de ludothèque, médiathèques, parcs publics etc, en revanche un des rares avantages du capitalisme c’est de proposer partout des restos dit familiaux (et de mal bouffe : tu sais le clown au sourire flippant ?) qui ont des jeux voire des même des parcs ouverts à leurs clients pour la plus grande joie des enfants ! Pour ce faire rien de plus simple, il suffit de consommer….Tu n’es pas obligé de prendre un menu complet hein (oui parce que là pour le coup ça fait cher la sortie) mais un p’tit café à moins de 2 euros et tu emmènes ta marmaille jouer 2 heures. Et vu le prix, même les plus démunis trouveront ponctuellement leur bonheur.

    -les maisons des particuliers : à l’occasion d’ Halloween et plus encore de Noël un certain nombre de particuliers décorent leur maisons et jardins de façon impressionnante, certains proposent même aux enfants d’entrer gratuitement avec leurs parents pour visiter. Cherche autour de chez toi, un quartier un peu huppé à Noël, faire la chasse aux illuminations est un vrai régal pour les enfants…  

     

    Sorties gratuites en famille (2)

    Voilà petit parent désespéré, je t’ai filé quelques-unes de mes astuces et j’espère que tu vas pouvoir occuper tes schtroumpfs (et toi-même !).  Tu as quand même un peu de travail de recherche, donc je te conseille de t’y prendre un peu à l’avance mais j’espère que cet article t’a été utile.

     

     

     

     

     

     

     

    Et toi tu as d’autres idées ? Partage s’il te plait !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Les sorties à faire avec les enfants…

    quand on est fauché ! 

     

    Il est 7h30 et tu es en famille. Tu as encore le nez dans ton café et ta tribu te chouine  sur tous les tons :  « On fait quoi aujourd’huiiiiiiiii ? Heiiiinnnnn ? On va oùùùùùùù ? » et là je suis sûre que tu te dis que ta journée s’annonce intense.

    Parce qu’effectivement t’as plus un sous sur ton compte (alleeeez dis le que tu es monstrueusement à découvert on te juge pas, on connait !)  tu t’apprêtes donc à coller l’Enfant devant un quelconque écran douteux pour faire passer le temps et clouer le bec à la marmaille. D’autant qu’il n’ ya rien à faire autour de chez toi pour occuper les dits moufflets…..Rien ? Pas si sûr, lis bien ça va te plaire.

     

    1)  Payant ne veut pas dire intéressant et inversement :

     

    La société capitaliste nous a appris (et particulièrement à nous parents) que payer veut dire qualité. Ca veut dire que nous sommes de bons parents, des parents capables, que nous pouvons assurer le quotidien et l’avenir de nos enfants. C’est parfaitement faux. Ou du moins ce n’est pas complètement vrai. La quantité de produits, activités, sorties payantes ayant uniquement pour but de faire de nos mômes de bons consommateurs est impressionnante.

     

    Or, nous avons la chance de vivre dans un pays qui propose encore des lieux à accès gratuits ou encore dont les entrées sont à prix modiques et qui ont un caractère ludique ET éducatif. Pour peu que l’on accepte de partager des moments simples et de s’investir un petit peu, car enfin il y a payant et payant.

     

    Ce n’est pas parce que tu ne payes pas avec de l’argent que tu ne vas pas payer en temps, affection, moment partagé, remue méninge, ce temps que tu vas passer avec tes gosses. Bref ça ne veut pas dire que tu n’es pas un BON parent.

     

    2) Oui t’es bien sympa, mais concrètement ça donne quoi (bref quelle sortie gratuite vais-je proposer à mes loulous ce week end alors que j’ai encore la tête dans mon café)?

     

    ·       Les lieux publics : Tu vas commencer par chercher (avec les enfants quand ils sont un peu plus grands) avec le site internet de ta ville/région toutes les infrastructures publiques qui accueillent des enfants/familles  gratuitement ainsi que leurs horaires et les activités que tu peux y pratiquer, tu peux aussi aller à l’office de tourisme.

     Recense celles qui sont couvertes et en extérieur comme ça tu pourras prévoir aussi pour les jours de pluie.

    Voici donc une liste non exhaustive de celles que je fréquente régulièrement avec les miens :

           -les bibliothèques/médiathèques (lecture/emprunts d’ouvrages pour tous les âges. Voici le lien vers l’annuaire des bibliothèques de France https://www.annuaire-mairie.fr/bibliotheque.html )

           -les squares : jeux en tous genres, les squares les plus récents proposent un panel de jeux très complets qui développent chez l'enfant des compétences en terme de motricité globale, fine, imagination, langage etc.... ils sont donc à réinvestir d'urgence!

           -les parcs publics et parcours sportifs : il en existe à peu près partout en France, ils sont idéaux pour un pique nique en famille et des jeux de ballon, cerfs volants, cueillette de fleur etc… 

         -les parcs zoologiques gratuits : certaines communes proposent des mini fermes/parcs zoologiques parfaitement gratuits dans les parcs municipaux, ils sont souvent méconnus et peu fréquentés, c’est une vraie mine d’activités et de temps d’observation.

           -les ludothèques : certaines ludothèques municipales proposent une heure gratuite à chaque visite pour peu que tu n’empruntes rien et franchement bien souvent une inscription à l’année vaut le coup : voici le lien vers lequel tu peux aisément trouver la ludo la plus proche de chez toi http://www.kananas.com/associationdesludothequesfrancaises/carte/   

           -les plages/les lacs/ les rivières: baignade mais aussi, ramassage de coquillage, dessins en plein air, château de sable, balades, observations des animaux sur place, pêche à pied, concours de ricochets.

           -les forêts : balade, ramassages de feuilles, glands, production de dessins avec des matériaux naturels, séances photos, vélo, observation des oiseaux, herbier etc…

           -les piscines : certaines piscines municipales ou de quartiers proposent la gratuité ou des tarifs très préférentiels à leurs habitants. https://www.guide-piscine.fr/guide-des-piscines/ 

     

     

    La semaine prochaine je te parlerai de mes astuces toujours gratuites pour occuper les enfants dans les lieux....payants!!
     
     
     
    Et toi que proposes-tu à tes enfants comme sorties en famille?
    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires