• limiter l'orgie alimentaire pendant les fêtes....

    Limiter l'orgie alimentaire pendant les fêtes...

     

    ...et ainsi éviter la diète et la mauvaise conscience "post réveillon" qui vont avec!

     

    Pendant des années, tous les 24 décembre (et parfois le 23) Chéri et moi on passait notre journée derrière les fourneaux, on claquait 30 euros de course par tête de pipe pour le soir même et on finissait avec 3 tonnes de restes qu'on peinait à manger les jours suivants.

    Tous les 2 janvier pendant des années je me suis sentie lourde, écœurée, crevée. Tous les 2 janvier j'ai pensé à ma reprise imminente du boulot avec la désagréable sensation que j'allais devoir "tirer sur la corde" jusqu'au prochaines vacances. Tous les 2 janvier je ne pouvais plus voir un chocolat en peinture et je chouinais en montant sur la balance...

    limiter l'orgie alimentaire pendant les fêtes....

    Bon et un jour j'en ai eu marre: je me suis dit que c'était trop cher, pas assez écolo, scandaleux au regard des gens qui meurent de faim et que je n'y prenais plus de plaisir. Alors j'ai dit stop et, comme pour les cadeaux j'ai mis en place un "plan de bataille". Et tu sais quoi? Et ben je passe de bien meilleures fêtes....

     

    1)Les soirs de fêtes c'est le 24, le 25 et le premier de l'an.....c'est tout!

    Désolée pour beau-papa qui, divorcé de belle maman, voulait aussi fêter Noël avec nous en nous invitant le 28 (pour éviter le reste de la famille et respecter ainsi son propre confort) ou cette tante éloignée, de passage cette année qui voulait son réveillon seule avec nous: ce sera pâte bolo+soupe!On ne réveillonne que le 24 au soir, le 25 et le 31 sinon entre les divorces, les remariages et la famille expatriée on passe notre temps à préparer et à manger!

    Donc le reste du temps on mange comme d'habitude, voire même un peu moins gras (entre le 25 et le premier de l'an surtout): merci la soupe, l'omelette et les repas végé. On met le frein sur les gâteaux, sucrerie et on oublie même la boite de ferrero (ce qui m'amène à mon point suivant)...

     

    2) Exit les boites de chocolat!

    Non seulement on n'achète plus depuis longtemps de petites douceurs à déguster après dîner (tu sais la super boite de chocolat très chère que tu t'achètes dès que papa noël est en rayon?) mais je ne ramène presque jamais celles que l'on m'offre au boulot! Je partage avec mes collègues c'est plus sympa! Ou mieux encore je l'offre à quelqu'un (tu sais la maîtresse de ton schtroumpf? Ton voisin qui t'arrose les plantes à chaque vacances? la femme de ménage de ton immeuble si souriante et sympa? ben c'est le moment de penser à eux...)

    A la maison je fais en petites quantités des chocolats uniquement pour les fêtes et je les fais moi-même avec du chocolat noir, des amandes et des raisins secs. Simple mais délicieux.

    limiter l'orgie alimentaire pendant les fêtes....

     

    3) Apéro dînatoire en petit comité:

    Nous ne faisons plus vraiment de repas: plus d'entrée, ni repas, ni fromage, ni dessert: uniquement des mets simples le plus souvent, appréciés de tous, disposés sur une table, apportés par chacun souvent sous forme de "bouchées": fastoche, rapide à préparer et en plus chacun participe ce qui limite les frais et rend les choses plus conviviales. Je cuisine quand même la bûche avec mon fils et/ou ma mère (parce que pâtisser c'est un truc que j'aime bien faire depuis quelques années).

     

    4) Je donne les restes ou je les cuisine simplement:

    Quand il y a des restes je redistribue aux invités, je congèle ce que je peux pour plus tard dans l'année (quand je serai en panne de repas un soir par exemple) et je sers le reste avec une petite soupe quand ça s'y prête (genre les petits roulés au saumon ou les 3 crevettes qui gisent dans un coin de mon frigo).

    limiter l'orgie alimentaire pendant les fêtes....

     

    Et toi as-tu des astuces pour limiter la surconsommation alimentaire pendant les fêtes?

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :